ALERTES


Appel urgent n°005/CODESCI/2011

Appel urgent n°005/CODESCI/2011

URNES REMPLIS DE BULLETINS DE VOTE EMPORTES A L’INSTITUT KANKOLONGO wa BONDO PAR DES HOMMES ARMES

URNES REMPLIS DE BULLETINS DE VOTE EMPORTES  A L’INSTITUT KANKOLONGO wa BONDO PAR DES HOMMES ARMES


Devant des fortes rumeurs circulant sur la ville de Mbujimayi depuis la veille du scrutin, sur une éventuelle planification présumée de fraude électorale par bourrage d’urnes, CODESCI constate après recoupage de plusieurs informations digne de fois, que plusieurs tentatives sont signalées depuis la phase de pré-électorale, passant à celle de vote jusqu’au dépouillement. C’est le cas du 28 novembre 2011 au Lycée Mère Ostia  (17771) vers le rond point Kalala wa Nkata, la nuit du 28 novembre à l’Institut Kankolongo wa Bondo (17791) et celle du 29 novembre au C.S. Mulami Muimpe derrière Beltexco (17765).  

CODESCI est très inquiet de l’indifférence qu’affiche le Secrétariat Provincial de la CENI Kasaï Oriental sur toutes ces situations et, particulièrement sur les incidents survenus le 28 novembre 2011 au Centre n° 17791 de l’Institut Kankolongo wa Bondo, situé non loin de l’Université de Mbujimayi ; où des hommes en uniformes militaires, lourdement armés, ont fait irruption vers 21H, terrorisant tous les Agents CENI commis aux opérations dans ce Centre de vote et leur intimant l’ordre de vider les lieux. Ensuite, ils ont emporté 6 urnes (2 présidentielles et 4 des législatives) contenant des bulletins de vote déjà votés qu’ils ont déposés dans les Jeeps de couleur blanche et amenés vers une destination inconnue.

Nos démarches auprès de la CENI pour obtenir sa position officielle sur ces incidents sont restés vains.

Devant ce silence manifesté par la CENI Kasaï Oriental sur cette question, et par souci de crédibiliser les élections et de respecter le suffrage des électeurs dans une transparence démocratique, CODESCI condamne ce comportement d’indifférence affiché par de la CENI et recommande ce qui suit :

A LA CENI:
De se prononcer en urgence et officiellement sur les incidents survenus à l’Institut Kankolongo wa Bondo.

A LA POPULATION: 
De demeurer vigilante et de dénoncer tout acte de violation des droits de l’homme en rapport avec les élections.

AUX TEMOINS DES PARTIS POLITIQUES ET AUX OBSERVATEURS:
De veiller à ce que le suffrage réellement exprimé par la population pendant le vote soit respecté lors de la Compilation des résultats.


Fait à Mbujimayi, le 30 novembre 2011



Pour l’Ong CODESCI

Patrick CIBANGU Coordonnateur

Vous pouvez télécharger ce document ici: Appel urgent n°005-CODESCI-2011.pdf


En savoir plus

TEST