L’EVALUATION DU PROCESSUS ELECTORAL 2016 - 2018


DECLARATION DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE DU KASAI ORIENTAL   SUR L’EVALUATION DU PROCESSUS ELECTORAL 2016 - 2018  AU KASAÏ ORIENTAL


1. Contexte

La République Démocratique du Congo a connu un moment historique dans le concert des nations en organisant pour la toute première fois les élections générales en 2006 et 2011. Ces élections annonçaient la volonté nationale à résoudre de manière durable les crises de légitimité qui se perpétraient à récurrence dans le pays.


La Constitution de 18 février 2006 stipule en son article 70 que le Président est élu au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois. Malheureusement, cette disposition et l’article 220 de la Constitution qui fondent l’alternance n’ont pas été respectés à la fin du dernier mandat du chef de l’Etat Joseph KABILA, le 19 décembre 2016. Dans le souci de pallier à cette crise, un dialogue a été initié sous l’égide de la CENCO1 a abouti à un Accord politique global et inclusif signé le 31 décembre 2016 par les acteurs politiques de la Majorité présidentielle, de l’Opposition politique ainsi que les acteurs sociaux. Cet Accord se fonde sur la légitimité des institutions du pays jusqu’en décembre 2017 a redonné l’espoir d’une solution durable à la crise constitutionnelle et politique dans le pays.

Vous pouvez télécharger le document entier ici: DECLARATION GT-Elections---.pdf

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.